Procédé de fabrication - Les techniques de tissage des tapis
tissage, nouage ou tuftage

Métier à tisser
métier à tisser

L’art de la fabrication de tapis

Malgré les progrès techniques réalisés dans de nombreux autres métiers d’artisanat, l’art de fabriquer des tapis est toujours tel qu’il était il y a une centaine d’années. Ce savoir-faire, qui s’est transmis de génération en génération, nécessite d’innombrables étapes de travail qui font appel à chaque fois à des qualifications suffisantes.

L’univers du tapis compte une multitude de procédés de fabrication différents comme le nouage ou le tissage. Vous vous demandez peut-être ce que signifie nouage, tissage ou tuftage ? Nous sommes heureux de pouvoir vous éclairer à ce sujet et vous expliquer les procédés de fabrication ainsi que les avantages liés à chaque technique.

Les tapis sont fabriqués à la main ou à la machine, en fonction du matériau, de l’utilisation prévue et du style recherché. Quoi qu’il en soit, chaque technique revêt son savoir-faire propre. Les fabricants confectionnent des tapis qui transforment vos pièces en havre de paix et qui ont une influence positive sur le climat ambiant, sans oublier leur action d’isolation phonique et de barrage anti-saletés.
Production de fils à balles

Présentation des procédés de fabrication des tapis

Tuftage : La technique du tuftage est souvent utilisée dans la fabrication des tapis. Elle permet de fabriquer de manière rentable des produits polyvalents. Les termes tuftage ou tufté viennent du terme anglais « tuft », qui signifie littéralement : « touffe ». Le procédé de tuftage consiste à insérer le fil de poils (fil de la couche utile) dans un matériau support préfabriqué. Afin de relier solidement les touffes de poils au matériau support, un revêtement composé de dispersions de latex ou de polyuréthane est appliqué au dos de la matière première. Il est également possible d’utiliser un envers en mousse ou un entoilage tissé. Les moquettes fabriquées selon ce procédé sont appelées « produits tuftés ». Ces tapis figurent désormais parmi les moquettes les plus appréciées en Allemagne qui compte environ 85 pour cent de produits tuftés, environ 10 pour cent de produits tissés, le reste étant des produits aiguilletés. Le traitement ultérieur détermine la surface, par exemple bouclette ou velours.

Tissage : Le procédé de tissage consiste à séparer les fils de chaîne (qui sont tendus longitudinalement sur le métier à tisser) et à les relever puis les abaisser partiellement à l’aide de dispositifs adaptés. On obtient ainsi un passage entre les fils de chaîne, appelé pas ou foulée, qui permet de faire glisser une navette et entrer le fil de trame. Les fils de chaîne sont relevés puis rabaissés en alternance au-dessus et en-dessous des fils de trame, c’est l’entrecroisement. Ce procédé traditionnel est encore aujourd’hui utilisé par certains fabricants pour produire de petites et grandes largeurs, l’utilisation de fibres synthétiques permettant d’obtenir une nouvelle qualité parfaite. Ce procédé de fabrication vous garantit un confort optimal, qui a bien évidemment un coût.

Procédé d’aiguilletage : Par moquette en feutre aiguilleté, on entend un revêtement textile composé d’une ou plusieurs couches textiles. Les couches se composent d’un enchevêtrement de fibres discontinues qui sont feutrées entre elles par aiguilletage. La moquette peut être fabriquée avec ou sans matériau support, l’utilisation d’une liaison chimique ou thermique permettant d’obtenir davantage de stabilité. Les moquettes fabriquées selon le procédé d’aiguilletage conviennent tout particulièrement pour une utilisation dans des pièces fortement fréquentées.

Kugelgarn® : Un procédé proche de l’aiguilletage qui décrit les revêtements Kugelgarn® et qui est développé par la société suisse FABROMONT. Les tapis Kugelgarn® sont faciles à traiter. En raison de la haute densité des fibres Kugelgarn®, les tapis ne présentent aucune jonction ni aucun bord tranchant visible. La structure du produit peut par ailleurs être totalement aléatoire, avec une marge d’erreur de 3 à 5 pour cent maximum dans ce cas. Contrairement aux produits tissés ou tuftés, la couche utile n’est pas composée de filés de fibres ou de fils longitudinaux discontinus, mais de boules de fibres entremêlées.
Procédé de fabrication de tapis de surface

Surfaces produites avec le procédé de tuftage

Velours : Velours signifie littéralement « tissu pelucheux ». La bouclette formée par tuftage est déjà coupée dans la machine (en anglais : « to cut » - couper). « Cut » fait référence aux bourres de velours en filés de fibres standard ou en fils discontinus de taille moyenne, semblables à un blaireau et qui forment une surface veloutée.

Remarque spéciale : Ombrage

Les tapis en velours sont particulièrement appréciés pour leur surface douce et soyeuse et leurs effets d’ombre riches. On note dans de rares cas l’apparition de nuances permanentes à l’usage, les fameux effets d’ombre : passages fréquents ou zones d’usure prononcées, des sortes d’auréoles se forment sur le sol. Impossible d’éliminer ces changements de teinte en les brossant ou en utilisant de l’eau. Les effets d’ombre apparaissent sur les tapis en velours, indépendamment de leur composition ou de l’utilisation de fibres naturelles ou synthétiques. Le mode de fabrication n’entre pas non plus en ligne de compte. Les effets d’ombre apparaissent aussi bien sur les tapis fabriqués à la machine que ceux noués à la main. Il s’agit d’un phénomène purement optique qui ne gêne en rien l’usage et sur lequel ni le fabricant ni l’installateur (poseur) ne peut agir.

Frisé : Concernant le frisé ou velours frisé, le fil est fortement retordu puis fixé. Cette surface, qui résiste bien aux traces de pas et à la formation de bandes, est extrêmement pratique pour une utilisation quotidienne.

Saxony : Le velours Saxony (terme technique anglais pour velours à poils hauts) a une hauteur de poil d’environ 9 mm et est composé de fil ou de fil retors thermofixé (procédé de finition, le produit est soumis à un traitement thermique de sorte qu’il se rétracte). La torsion supplémentaire du fil aboutit à un timbre de fil hermétiquement fermé, qui résiste mieux à l’effet de compression pendant la marche et à la charge statique (p. ex. pieds de chaise) que les fibres de verre individuelles du velours normal, typique pour cela est une surface granuleuse.

Bouclé : La moquette bouclée est composée de petites boucles de fils continus de même hauteur. Grâce à ce procédé de fabrication spécial, le revêtement de sol en velours bouclé est extrêmement robuste et résistant. Contrairement au velours, les boucles sont élastiques : elles sont comprimées par contrainte puis se redressent pour reprendre leur position.

Structuré : contrairement au velours bouclé classique, les moquettes structurées sont composées de boucles de différentes hauteurs, créant ainsi un superbe effet de relief.

Structure à effet de profondeur : La structure à effet de profondeur est une surface à motif très appréciée. L’effet 3D d’une moquette est ici particulièrement bien mis en avant.

Procédé de fabrication Technique de tissage

Il existe plusieurs procédés pour les boucles en profondeur

Cut-loop ou encore Hochtief-Cut-loop est le terme officiel anglais pour une excellente méthode pour le motif à effet de profondeur. Avec cette technique, la boucle de fil haute est déjà coupée dans la machine à tufter. La boucle de fil haute forme une surface profonde se distinguant clairement. Une Cut-loop est toujours la version noble du motif à structure à effet de profondeur avec la plupart du temps une surface d’apparence soyeuse.

La Cut-loop-Saxony ou encore la Cut-loop-Saxony à effet de profondeur est un produit fabriqué à partir de fil retors thermofixé. Ce fil a un effet stabilisant, et cela particulièrement pour les surfaces profondes (effet de compression uniquement sur la surface intégrée). Aussi bien la Cut-loop-Saxony que la Cut-loop-Saxony à effet de profondeur font partie des meilleurs tapis tuftés et sont particulièrement résistants.

Hochtief-Tip-sheared : Hochtief-Tip-sheared est la traduction anglaise technique pour désigner quelque chose de « ciselé en pointe ». La particularité de cette technique : les boucles de fil hautes sont ciselées par la machine ultérieurement. On y cisaille uniquement une partie de la boucle de fil haute forme, tandis que le reste du sol bouclé forme une surface de velours. C’est exactement cela qui distingue le style Hochtief-Tip-sheared.

Cross-over : Le terme anglais cross-over, en français « croisé », s’est imposé comme terme important en matière d’effet tufté. Les fils différemment colorés (ton sur ton ou couleur inversible) sont insérés dans la machine à tufter selon un modèle donné pour être ensuite enfilés dans les aiguilles de la barre à aiguille. La technique du tufté est principalement utilisée dans les cas où les dessins pratiquement unicolores ne peuvent être reproduits par impression ou lorsqu’il existe un risque de trop grosses déformations des contours. Le Cross-over est également utilisé pour les dessins géométriques pour les tapis tissés, car le fil, à la différence de la fabrication par impression, est alors teinté jusqu’au tissu. Les revêtements à effet tufté sont également nommés COC (Cross-over-cut) pour les velours ou COL (Cross-over-loop) pour les produits à fils bouclés. Un tapis tufté a généralement une apparence plus noble que les produits imprimés car il est teinté. Pour les surfaces tuftées aux petits motifs, il est nécessaire de travailler de manière très précise au niveau de la couture pour éviter le risque d’« effet fermeture éclair ».

Procédé de fabrication de tapis tissés plats

Tapis à reliefs

Carving : La technique Carving, en français « découpe », permet aux tapis frisés d’être ornés des plus beaux motifs. L’imagination ne connait plus de limites. Des vagues, des fleurs ou encore des motifs fantaisie peuvent être taillés dans le fond du tapis. La particularité de cette technique : il ne s’agit pas d’un processus automatique, tout doit être taillé de manière individuelle et à la main.

Tissage à plat : Les tapis tissés à plat sont des revêtements de sol très résistants et simples à entretenir. Cela produit, selon la manière de faire, une surface lisse ou avec beaucoup de reliefs. Le tissage à plat se retrouve dans différentes surfaces – des simples avec armure de base ou avec de nombreux dérivés plus complexes. Le tissage à plat concerne les tissus travaillés sur un métier à tisser « plat » avec une chaîne déroulante horizontale, ce que l’on peut désigner comme plat. Les fils de trame sont rentrés avec une navette de tissage de lisière en lisière. Grâce aux matériaux solides et à la structure de tissage particulièrement plate, ces tapis sont parfaits pour être posés sur du plancher, dans des cuisines ou dans des couloirs. Les matériaux les plus appréciés sont le sisal, la jute ou encore les fibres synthétiques.

Sélection de tapis avec des techniques de nouage spéciales

  • Tapis Tissé Kilim Chiné Beige
    Tapis Tissé Kilim Chiné Beige
    Sélectionnez la Taille
  • Tapis De Créateur Chiné Gris Beige
    Tapis De Créateur Chiné Gris Beige
    Sélectionnez la Taille
  • Tapis De Créateur Formes Géométriques Vert
    Tapis De Créateur Formes Géométriques Vert
    Sélectionnez la Taille
  • Élégant Tapis Shaggy Uni Blanc
    Élégant Tapis Shaggy Uni Blanc
    Sélectionnez la Taille
Tous les prix incl. TVA.
© 2018 by Diva Teppich Center
Design by PurPure | Code by schoenkannjeder
Nach oben